Sélectionner une page

Kuro Bushi

Canada

Kuro Bushi Canada

Le Canada a une grande tradition de partage et d’entraide.

La force de la Kuro Bushi Canada est de toujours repousser nos limites pour aider les petits dojos en les conseillants, les aidants et pour accroître leurs connaissances en arts martiaux et dans les styles respectifs pour qu’ils puissent faire de même avec d’autres.

Kuro Bushi Canada greatest strength is to always push back its limits to help small dojos grow by helping and counselling them to grow their knowledge in Martial Arts and their respective styles. We do so in the hope that they will do the same for others.

 

Kyoshi
Philip Gignac, cd

Directeur de la Kuro Bushi Canada / Ambassadeur de la France.

Kyoshi Philip Gignac débuta le karaté Wado-ryu (Shintani) avec sensei Raymond Desjardins à Val d’Or en 1980 à l’âge de 4 ans. Il a obtenu sa ceinture noire en 1989. Il s’enrôla dans les forces armées canadiennes à l’âge de 17 ans au 5e Régiment d’artillerie légère du Canada pour une service de 20 ans. Durant cette période, Kyoshi Philip obtiendra plusieurs titres d’instructeurs en style Shotokan, Chito-ryu, jujitsu, kempo, kendo, Chito-Kan, kav-maga et Teakwondo W.T.F, combat militaire, Wado-ryu, shodan en Taizan-ryu etc.. Il est également le fondateur du nouveau programme d’autodéfense des forces armées canadiennes.

Il effectuera plusieurs missions opérationnelles à l’étranger pour son pays et enseignera à d’autre pays le combat sans armes militaire inter-armée en niveau de base et avancés. Kyoshi Philip Gignac possède une école de karaté depuis 1999 et est présentement 7e dan en karaté Wado-ryu. Le titre de kyoshi. Depuis 1980, Kyoshi Philip n’a jamais cessé d’exercer sa passion du Budo qu’il considère comme son mode de vie.

2001
Champion mondial 2002-2004

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Directeurs de régions

La Kuro Bushi Canada sera divisée en région pour bien comprendre les écoles et respecter les mœurs. (Ex : Montréal n’a pas les mêmes attentes que la région de la Côte-Nord ni de l’Outaouais). De plus, chaque professeur affilié gardera son autonomie et les règles de son école tout en respectant la charte de la KBI et la charte canadienne.

Vous restez maître chez vous! Bienvenue à tous!

La Kuro Bushi Canada sera divisée en région pour bien comprendre les écoles et respecter les mœurs. (Ex : Montréal n’a pas les mêmes attentes que la région de la Côte-Nord ni de l’Outaouais). De plus, chaque professeur affilié gardera son autonomie et les règles de son école tout en respectant la charte de la KBI et la charte canadienne.

Vous restez maître chez vous! Bienvenue à tous!

Kyoshi Philip Gignac, Cd

  • Directeur de la Kuro Bushi Canada.
  • Représentant de la région de Portneuf.
  • Instructeur Wado-ryu de la Région de Portneuf Qc
  • École Bâton Télescopique et autodéfense militaire Inter-armées
  • 7e dan Wado-ryu 
Renshi Charles Côté

  • Représentant de la région de l’Outaouais.
  • Karaté Thurso, système Chito-ryu
  • 6e dan Karaté Chito-ryu

Page Facebook Karaté Thurso

Renshi Claude Pépin

  • Membre KB Canada Gatineau
  • 5e dan Karaté Atarashi Chito-ryu
  • Traducteur officiel français-anglais pour la KBI Canada
Maître Mario Fillion, Cd

  • Représentant de la région de Montréal.
  • 1er degré Taekwondo WTF
  • Centre de Formation Tactique du Québec.

www.cftq-sts.com

 

Sensei Éric Aspirot, Cd

  • Représentant de la région de Québec.
  • 2e dan Wado-ryu
Sensei Guy Gignac et Sensei Samuel Gignac

  • Représentants de la région de l'Abitibi-Témiscamingue
  • Sensei Guy Gignac 3e dan Karaté Shotokan
  • Sensei Samuel Gignac 1er dan Karaté Shotokan

Karaté Barraute | Facebook

 

Quel est le rôle des représentants de régions?

Le représentant de région, représente les écoles de la Kuro Bushi Canada de leur région respective, il est responsable de tout ce qui est question d’éthique et fait respecter la Charte canadienne et la Charte de la Kuro Bushi International.

Il est également responsable de rapporter au directeur de la KB Canada les cultures de leur région et leurs problèmes ou avantages régionaux.

Cependant, le représentant de région se doit de respecter la chaine de commandement (les membres de la KB Canada de la région se rapporte au représentant de région, celui-ci doit se rapporter au vice-président de la KB Canada ou à son directeur général, Kyoshi Philip Gignac. Aucun représentant de région ni le vice-président n’est autorisé à contacter le directeur de la KB international, le directeur des États-Unis, ni celui du Japon sans la permission écrite et verbale du directeur du Canada. Seuls les directeurs de chaque pays peuvent communiquer entre eux.

Pour être représentant de la Kuro Bushi Canada il faut avoir les critères suivants :

  • Être un ancien membre des forces armées canadiennes et/ou GRC
  • Avoir servi son pays ou être employés du gouvernement du Canada

Une exception peut être envisagée pour les régions éloignées sans négliger la compétence du représentant.

Les avantages des représentants de régions sont d’avoir le droit de parole et le droit de vote lors de réunions importantes de la KB Canada, lors de décisions importantes, passages de ceintures avancées, séminaires canadiens et étrangers, financement pour les dojos en difficultés et le financement des athlètes ayant le potentiel de représenter le Canada à l’internationale etc.

Conseil des Sages

Kyoshi Denis Bertrand

8e dan

Chito-Ryu.
Thurso, Québec.

Sifu Réjean D.Gardner

Taï Chi Chuan
Laval, Québec.    

rejean.gardner@icloud.com

 

Quel est le rôle du conseil des Sages?

Le conseil des Sages de la Kuro Bushi Canada a été fondé pour conseiller les écoles actives de l’organisation canadienne et prodiguer des conseils pour faire grandir la réputation de l’organisation.

Le conseil des Sages donne des recommandations afin de respecter la voie du Bushido, conseils sur les compétitions, les séminaires, le respect des grades etc. Il apporte également le soutien nécessaire en tant que guide spirituel.

  • Les prérequis pour être admis au conseil des Sages sont :
    Ne jamais avoir été bannis d’aucune fédération;
  • Avoir posséder une école d’art martiaux d’une durée de 25 ans et plus avec une génération de ceintures noires.

Le futur membre doit être retraité de l’enseignement mais être toujours actif dans le milieu du Bushido. Sa nomination devra être approuvée à l’unanimité par les représentants de régions et le directeur du Canada.

*Le conseil des sages ne sera contacté que par les représentants de régions avec la permission du directeur de la Kuro Bushi Canada.

Admissibilité au Conseil des Sages

Pour être admissible au Conseil des Sages du Canada, le membre devra avoir un minimum de 45 années d’arts martiaux actives et avoir dirigé une école. Le futur Sage n’aura pas le droit de demander ce statut. Il devra être choisi et accepté à l’unanimité par tous les membres dirigeants(es) de la KBI. Le futur Sage ne devra plus posséder d’école à son nom mais tout en restant actif dans le milieu du Conseil en guidant les plus jeunes maîtres et écoles dans leurs progression sans jamais demander rien en retour.

Lorsque le membre sera nommé officiellement au Conseil des Sages, son rôle sera de conseiller et guider les dirigeants(es) de régions en s’assurant de respecter les valeurs du Bushido.

 Les futurs Sages peuvent être admis au Canada peut-importe leur style.